top of page
Rechercher

Et puis s'assoir sur un banc pour percevoir le monde autrement


Petite, ma grand mère m'emmenait le soir m'asseoir sur un banc. Ensemble, nous devions deviner la couleur des voitures qui s'en venaient derrière nous. Combien de fois je me suis esclaffée de bonheur d'avoir deviné la bonne couleur ? Et pourquoi ce souvenir plus qu'un autre me revient aujourd'hui en mémoire ? Qu'avait il d'exceptionnel ? Rien, sinon à rester assise au présent pour percevoir le monde autrement. Moment simple, dénué de sens et d'objectifs concrets, qui a pourtant gardé la force des rituels, sacrés. . Simplicité de cet instant. Joie et rires partagés dans la légèreté. Absence totale de finalité. . Alors ? Qu'avons nous fait de nos rituels ? Où sont passés nos gestes simples et pourtant empreints de conscience et de solennité ? Pourquoi multiplier les activités au risque de passer à côté de l'essentiel ? Les rituels n'ont pas besoin d'être réalisés à grand coup de sauge ou de danses sacrées. Ils le peuvent. Mais ce n'est pas obligé. Ils se suffisent de moments partagés, de pratiques répétées, de mille et une cérémonies aussi simples que celle du thé. . J'observe les enfants s'approprier de nouveaux rituels. Et remarque à quel point ils leurs sont essentiels pour grandir, s'intégrer et se (re)trouver. Noire, jaune, rouge. Bleue, vert, grise. En ce moment je fais deviner les couleurs aux enfants et rien ne me paraît plus important. #transmettresimplement . Pour saisir les teintes et les méandres du monde, il faut parfois s'arrêter sans autre but ni finalité que de s'amuser à les deviner. Je vous souhaite de goûter au plaisir des rituels simples et légères. #ateliersdesmillesens #souvenir #simplicite #rituel #present #ralentir #legerté #seretrouver

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page