Rechercher

LA TRAVERSÉE DU DÉSERT



Combien se sont lancés sur ce chemin?

Combien de pèlerins partis à la conquête de soi-mêmes ont entrepris cette traversée du désert?


Sur ce chemin parfois éprouvant, il est nécessaire pour avancer de se délester de ce qui nous encombre, de se détacher du passé, de nos attentes, pour nous alléger. La route sera trop longue pour s'encombrer des émotions ou peurs inutiles, qu'il s'agisse des notre ou de celles des autres. Il est indispensable de changer d'angle de vue, pour voir les choses autrement, redécouvrir ce qui nous entoure, et porter un regard différent sur nous-même. Notre boussole sera très certainement la douleur dans un premier temps, puis à mesure que nous nous serons allégés de nos anciens shémas devenus inutiles, c'est la joie, et la gratitude qui nous guiderons. Ainsi que l'amour envers soi-même, indispensable pour se défaire de ces attachements qui composent au fil du temps notre propre prison.

La traversée du désert ne se fait pas sans heurt, elle demande du courage, car partir à la conquête de soi-même n'est pas un chemin que tout le monde se précipite à emprunter. C'est une voie de solitude, de désillusion, et de pardon.

Ce chemin demande une grande dose de détermination aussi, car combien de fois voudrons nous abandonner, renoncer ? Combien de fois la solitude pèsera sur celui qui a décidé de partir à la conquête de l'inconnu, laissant derrière lui son confort, ses certitudes, ses repères ?

Une foi sans borne enfin, car qui sont les fous qui avancent sans but ni objectifs précis ? Ceux qui ont suffisamment confiance, ceux qui sentent qu'il s'agit d'une nécessité d'avancer dans le noir, en apprenant à trouver d'autres repères. Il n'est pas nécessaire d'avoir une vue d'ensemble ou précise pour gravir la montagne. Il nous faut simplement nous faire confiance, être sur le chemin, dans l'instant présent. Lâcher prise sur nos croyances, nos émotions, devenir plus flexibles et ainsi voir au-delà du cadre dans lequel nous avons grandit.


Cette quête guide l'intrépide à s’épanouir comme une fleur dans le désert, même si tout semble sans vie autour d’elle. Il est amené à découvrir le trésor qui vit en lui, en puisant dans ses ressources les plus insoupçonnées. Et malgré les difficultés, il faudra toujours rester vigilants aux mirages qui parsèmeront sa route. Car les illusions sont partout, et quand on pense en être venu à bout, voilà que d'autres, plus subtiles, viendront s'immiscer sur son chemin.


Ce cheminement sera plus ou moins long selon les personnes, mais il semble être un passage obligé pour celui ou celle qui souhaite partir à la conquête de soi-même et des trésors qui vivent en lui.



12 vues

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now