Rechercher

Comme une bouteille à la mer


Capitaine de mon propre navire, je partage ce que j’ai observé au cours de mon épopée. J’ai traversé les mers, erré sans m’arrêter, naviguant à vue, sans pouvoir rien anticiper. Je me suis aventurée loin, je me suis perdue mille fois, mais toujours j’ai pu me retrouver car je me suis fiée à ma boussole, celle qui vit en moi. J’ai découvert des contrées inconnues, cachées, que je n’avais encore pas osé aller explorer. Je me suis lancée à la conquête de ma vérité, sans savoir où cela allait me mener, et j’ai découvert des merveilles, des trésors insoupçonnés.


Aujourd’hui je sème autant que possible des idées nouvelles, comme une bouteille à la mer, pour voir émerger cette ère si belle, celle de l’avènement de la Lumière.


Je sens la mer qui se déchaîne, et j’entends le bruit des sirènes, je touche du doigt ce qui ne va plus, et vois bien que ce n’est que le début. Les sens en éveillent, je goûte à la Grâce de moments simples, réels, pendant que le monde autour de moi, s’effrite. Une tempête se prépare, les éléments qui s’agitent en témoignent. Vous le sentez, rien ne sert de lutter. Ils sont plus forts, plus grands, il faut juste l’accepter. Nous avons pris ce rendez-vous depuis bien longtemps, et je vous l’assure, c’est une aubaine.

Aujourd’hui je sème autant que possible des idées nouvelles, comme une bouteille à la mer, pour voir émerger cette ère si belle, celle de l’avènement de la Lumière.


Moussaillons, n’oubliez pas que vous avez toutes les réponses en vous. S’il vous semble utile de vous renseigner sur ce que disent les astres et la météo, vous devez avant tout vous fier aux capacités merveilleuses de votre propre bateau. Le bichonner, et en honorer tous les aspects, car quand le moment sera venu, c’est grâce à vos connaissances que vous triompherez. Quand la Terre tremblera, il nous suffira de nous enraciner profondément, pour résister à l’onde de choc qui déferlera. Quand le Feu s’embrasera, ne perdons pas de temps à discuter de l’utilité de celui-ci, rentrons juste à l’intérieur, nous mettre à l’abri. Quand le Vent soufflera, tu n’auras d’autre choix que de danser avec lui, jusqu’à en avoir le tournis. Quand l’Océan se déchainera, il ne servira à rien de nager contre lui, abandonne-toi dans ces bras.


Aujourd’hui je sème autant que possible des idées nouvelles, comme une bouteille à la mer, pour voir émerger cette ère si belle, celle de l’avènement de la Lumière.


Je vous souhaite de sombrer dans vos profondeurs, De vous laisser tomber au fond de vous-même, De vous abandonner à la pesanteur pour qu’elle vous entraine avec elle. Je vous souhaite de vivre haut en couleur, d’éveiller vos sens à toute cette splendeur. Je vous souhaite de vous rappeler d’où vous venez, d’ouvrir vos yeux sur l’être divin que vous devenez.


Je vous souhaite des moments simples et doux comme des cafés au lait qui fument le matin au réveil, de la brioche au beurre salé, et des personnes autour de vous pour les partager. ---- Hélène

0 vue

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now